03/04/2016

Une victoire qui pèse lourd pour Citroën !

Une victoire qui pèse lourd pour Citroën !

Circuit Paul Ricard (1er-3 avril) — Courses

Pour le coup d’envoi du FIA WTCC 2016, l’équipe Citroën Total a prouvé qu’elle demeurait la référence de la discipline. Malgré les 80 kg de lest imposé aux Citroën C-Elysée WTCC, José María López a remporté la course principale pour repartir du Circuit Paul Ricard en leader du Championnat du Monde.
Malgré les nuages gris amoncelés dans le ciel provençal, le temps était sec au moment où les voitures sortaient des garages pour la course d’ouverture. En vertu de la grille de départ inversée, Yvan Muller et José María López étaient aux 8e et 10e places.

Les pilotes Citroën Total avaient pour stratégie de préserver leurs Citroën C-Elysée WTCC en vue de la course principale et ils restaient donc en dehors des frictions du premier tour, bouclé aux 8e et 11e positions. Mais Yvan écopait bientôt d’un ‘drive through’ pour faux départ. Une fois sa pénalité effectuée, l’Alsacien repartait en queue de peloton.

Après avoir doublé Tarquini, José María López se retrouvait neuvième. Il gagnait ensuite trois places en quelques centaines de mètres, profitant de la confusion semée par le tête-à-queue d’Ekblom pour déborder Coronel puis Catsburg !

Sixième, l’Argentin revenait sur Hugo Valente dans les derniers tours, mais il ne parvenait pas à trouver l’ouverture sans risquer l’accrochage. Grâce à la deuxième place de Mehdi Bennani, auteur d’une course remarquable au volant de la Citroën C-Elysée WTCC du Sébastien Loeb Racing, Citroën marquait de précieux points au Championnat du Monde des Constructeurs.

En fin d’après-midi, la course principale venait clore le meeting du Circuit Paul Ricard. Le départ des Citroën C-Elysée WTCC officielles était parfait, avec José María López qui virait en tête devant Yvan Muller. L’Argentin produisait aussitôt son effort pour se ménager une petite avance.

Yvan, en revanche, ne parvenait pas à décrocher Tiago Monteiro. Il résistait pendant sept tours, avant d’être poussé en dehors de la piste par son rival au virage du Pont. Norbert Michelisz en profitait pour passer et la Citroën passait donc au quatrième rang.

Les derniers tours voyaient Tiago Monteiro remonter sur José María López. Malgré des pneus à l’agonie – une des multiples conséquences du lest de 80 kg – le double Champion du Monde en titre résistait jusqu’au drapeau à damiers pour cueillir sa vingt-deuxième victoire en FIA WTCC.

Au cumul, José María López s’installe aux commandes du Championnat du Monde, quatre points devant Monteiro. Chez les Constructeurs, Citroën réalise une bonne opération compte tenu d’un règlement défavorable : l’équipe ne compte qu’un point de retard sur le leader.

La prochaine manche se déroulera dans deux semaine sur le Slovakia Ring (15-17 avril).